Voici comment

je crée mes peintures

Mon inspiration provient d’images ou plus précisément de mon ressenti ou mon souvenir face à celles-ci. Je combine souvent plusieurs images, toujours pour créer et partager cette émotion ou ce souvenir. 

Mes sujets ont été très variés jusqu’à 2017-2018, c’est vrai. Toutefois, je me dirige de plus en plus vers les personnages et les animaux... Donc, les sujets demeurent variés ! Bien que je sois une femme assez colorée de nature, peindre occasionnellement en monochrome me plaît énormément.  Je trouve que cela a une classe à part ! C’est important !

Oui, mon art est figuratif et il y a peu de place à l’interprétation sur le sujet créé. Toutefois, votre ressenti face à l’œuvre sera unique. Vous regarderez l’œuvre et vous vous souviendrez d’une époque, vous afficherez un sourire en coin, vous fusionnerez avec son titre, vous entendrez la musique, vous sentirez l’énergie.  Je souhaite que mes œuvres vous amènent plus loin que le décor sur un mur... dans vos rêves, vos émotions, ailleurs !  

Quelle est ma technique ?  Avec le bon format de toile, préalablement apprêtée d'une couche de peinture acrylique grise pâle, je dessine les grands traits de mon sujet.  Je m’assure que les proportions soient respectées et que la perspective soit bonne. Lorsque je suis satisfaite dudit dessin, je décide d’où vient la lumière. Par la suite, je place très rapidement et légèrement des tâches de couleurs avec un pinceau large, tout en faisant attention aux coups de pinceau.  Lorsque je peins, je vois vraiment des tâches de lumière et d’ombre, de différentes valeurs.  Je ne vois pas un œil, ou une bouche, ou un museau, je vois des tâches. Si jamais je me surprends à imaginer une forme autre que par sa couleur, je mets la toile à l’envers.  Cela force mon cerveau à revenir aux tâches de couleurs. C’est fou, non ? Après, je regarde la toile à travers le voyant de ma caméra ou face au miroir. C’est automatique, je trouve tous les défauts.  Je corrige le tout et enfin, je peaufine l’ensemble de la toile à nouveau avec des pinceaux plus délicats et je veille à fondre toutes les tâches de couleurs ensemble. Je regarde la toile via l'oeil d'une caméra.  Je suis satisfaite, c'est terminé.  Je vaporise un peu d'eau derrière le canvas et applique un vernis sur la toile.

Vous connaissez maintenant mes secrets ! 

Étape 1 | Tina Turner

Étape 2 | Tina Turner

Étape 3 | Tina Turner

Et comment je crée

mes pièces de vitrofusion

Depuis 2016, je travaille le verre. Le maniement du verre et des couleurs me permet de créer un "woah" pour des objets simples. Ainsi, mes inspirations pour des assiettes, des bols ou autres objets uniques trouveront leur place non seulement derrière une vitrine, mais aussi dans une utilisation quotidienne.    

Ma technique ? Le verre est donc choisi selon son style et le projet.  J'utilise du verre avec un COE (coefficient d'expansion) de 96. Chaque création comporte deux épaisseurs de verre et donc, une première cuisson de fusion à 1500F. 

 

Une fois refroidie, je peux peindre sur le verre ou ajouter des pièces décoratives et alors, c'est une autre étape de cuisson avec une température variant entre 1100F-1300F, selon le projet, et une autre étape de refroidissement. Enfin, en troisième étape, la pièce ira cuire dans un moule, pour le résultat final. 

 

Chaque étape nécessite 24 heures minimum, sans compter le temps de taillage, sablage, collage et montage ou peinture.  N'oublions pas que le refroidissement est tout aussi important que la cuisson car on ne veut pas que le verre subisse un choc et se casse. 

Travailler le verre nécessite patience et persévérance !

© 2019 | Suzanne McNeil

  • Facebook